Electronx's Blog


L’Irak ne sera pas une base militaire
25 novembre 2008, 8 h 43 min
Filed under: géostratégie, politique | Étiquettes: , , , , , ,

DAMAS, 23 novembre (Xinhua) — Les pays voisins de  l’Irak ont déclaré dimanche leur rejet de faire de ce pays une  base ou un corridor afin de lancer des attaques air, sol ou mer  contre ses voisins.

Les représentants en provenance de Bahreïn, de l’Egypte, de la  Jordanie, du Koweït, de la Syrie, de la Turquie et de l’Irak ont  fait cette déclaration dans un communiqué à l’issue de la  troisième réunion de la sécurité des pays voisins de l’Irak, qui  s’est déroulée dimanche à Damas.

Ils ont également souligné leur rejet de l’utilisation du sol  de l’Irak ou de n’importe lequel de ses pays voisins afin de  lancer des attaques terroristes qui menaceraient la stabilité de  l’Irak et de ses voisins, a indiqué le communiqué.

Les représentants ont apprécié l’amélioration évidente de la  sécurité de l’Irak avec le déclin impressionnant des attentats  terroristes dans le pays, indiquant que le contrôle de la  frontière est une responsabilité commune entre l’Irak et ses  voisins.

Ils ont souligné la nécessité de coopérer entre l’Irak et ses  voisins dans les domaines de la lutte contre le terrorisme et le  crime organisé, de l’échange des informations et des opérations  d’intrusion transfrontalière, ainsi que d’épuiser les ressources  financières terroristes.

Les participants ont également souligné leur respect pour  l’intégrité et l’unité des territoires irakiens, et sa  préservation de l’identité arabe et islamique, condamnant tout  acte terroriste et agression contre la sécurité de l’Irak et ses  voisins.

Les organisations internationales dont la Ligue arabe, les  Nations Unies, l’Organisation de la Conférence islamique, les  membres permanents du conseil de sécurité des Nations Unies et le  G8 ont assisté à la réunion.

Les deux premières réunions sur la sécurité des pays voisins  ont aussi été tenues à Damas respectivement en avril et août 2007.

Source : Xinhua



Le déclin de l’Amérique a commencé
19 novembre 2008, 7 h 43 min
Filed under: économie, géostratégie, histoire, politique | Étiquettes: , , , , , , , , , , , ,

par Immanuel Wallerstein, (2002)
[L’auteur est directeur du Centre Fernand-Braudel, Binghamton, chercheur associé à l’université Yale aux États-Unis et ex-président de l’Association internationale de sociologie (AIS)]
Courriel du professeur: immanuel.wallerstein@yale.edu ; (iwaller@binghamton.edu).

Traduction du texte intitulé: « the incredible shrinking eagle » from Immanuel Wallerstein
Revenir à la page de téléchargement du texte du professeur Wallerstein.

Depuis la guerre du Vietnam jusqu’aux attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis n’ont cessé de réduire leur avance économique et de dilapider leur crédit idéologique. Ils n’exercent plus leur domination que dans le domaine militaire, ce qui est le propre des superpuissances sur le déclin. À quand la relève ?

Foreign Policy (extraits)
Washington


En déclin, les États-Unis ? Rares sont ceux qui croient aujourd’hui à cette thèse. Les seuls à en être fermement convaincus sont les faucons de Washington, qui défendent avec véhémence des mesures destinées à enrayer ce déclin. Cette conviction que l’hégémonie américaine touche à sa fin n’est pas née de la vulnérabilité apparue au reste du monde le 11 septembre 2001. En fait, on assiste à un affaiblissement progressif des États-Unis en tant que puissance planétaire depuis les années 70, et la riposte américaine aux attentats terroristes n’a fait qu’accélérer cette tendance. Pour comprendre pourquoi la Pax americana est sur le déclin, il faut se pencher sur la géopolitique du XXe siècle, et plus particulièrement de ces trente dernières années. On aboutit à une conclusion aussi limpide qu’indéniable : les facteurs économiques, politiques et militaires qui ont contribué à l’hégémonie de l’Amérique sont ceux-là même qui provoqueront inexorablement son déclin prochain.

L’accession des États-Unis au statut de puissance hégémonique mondiale a résulté d’un long processus qui Lire la suite