Electronx's Blog


eBook : Un prototype d’écran couleur AMOLED de 4 » flexible
8 janvier 2009, 7 h 15 min
Filed under: Culture, science, Tech | Étiquettes: , , ,

Ou quand l’armée développe des solutions futures de lecture.

C’est au cours du CES de Las Vegas qui se déroulera du 8 au 11 janvier que la société Universal Display Corporation présentera son nouveau gadget high-tech : le poignet (si, si, c’est le nom utilisé…).

Flexible et basé sur une technologie AMOLED pour Active Matrix Organic Light-Emitting Diode, le dispositif associe l’économie d’énergie permise par les diodes électroluminescentes à un affichage extrêmement précis, ainsi qu’un large champ de vision.

Outre des applications militaires, comme le démontre l’image, de nombreuses autres possibilités sont envisagées pour le grand public. Un excellent aperçu de ce que pourrait être la lecture sur support numérique, estime la société.

Basé sur un modèle de 4″, il a été initialement développé pour un usage militaire, dans le cadre d’un programme Lire la suite



Rivalités militaires en Asie La Chine affirme ses ambitions navales

Dans la fureur des bombardements caucasiens, les rapports internationaux semblent se redessiner : affirmation de la Russie, qui n’hésite plus à montrer ses muscles, discours martiaux de l’administration de M. George W. Bush mais incapacité à prêter main-forte aux dirigeants géorgiens (lire « Quand les “grands” jouent en Ossétie »), velléités de l’Union européenne de jouer un rôle dans cette crise… Pourtant, les grands équilibres géopolitiques ne se modifient que lentement. Malgré leurs difficultés en Irak et en Afghanistan, les Etats-Unis conservent des capacités militaires bien supérieures à celles du reste du monde. C’est particulièrement vrai dans le domaine naval (lire « Les présidents changent, l’empire américain demeure »). Mais, là encore, ils doivent désormais compter avec d’autres acteurs, dont la Chine, qui a intégré le club très fermé des huit pays possédant les plus grandes flottes mondiales. Quel contraste avec les années 1950, où seule une aide de l’Union soviétique permit à Pékin de faire renaître une petite marine côtière ! La Chine, puissance continentale autocentrée depuis des millénaires, se métamorphose-t-elle pour autant en thalassocratie globale, comme l’annoncent les rapports américains ?

Par Olivier Zajec

Produite par la Télévision centrale de Chine (China Central Television, CCTV), une série documentaire a connu un succès retentissant en Chine, en 2006 : Daguo Juequi (« L’ascension des grandes puissances ») (1). S’appuyant sur des entretiens menés avec des historiens et des dirigeants internationaux (dont l’ex-président français Valéry Giscard d’Estaing), et suffisamment rigoureuse pour avoir été diffusée Lire la suite